Article 1 : La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

Article 2 : Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de la femme et de l’homme. Ces droits sont : la liberté, la prospérité, la sûreté et surtout la résistance à l’oppression.

Article 3 : Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation, qui n’est que la réunion de la femme et de l’homme ; nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément...

Olympe de Gouges
www.brigitterochelandet.fr
Quand le mari avait le droit
de corriger sa femme
(Généalogie magazine / oct/nov2017, n°232)
Imprimatur_Conceptoo.png

FÉMINICIDE. Si en 2016, 123 femmes encore ont été tuées par leur conjoint, en France, c’est parce que la violence envers le sexe dit faible a été légitimée pendant des siècles par les usages voire les religions. De nos jours, ce droit est devenu un délit, grâce à une (trop) lente progression des idées... (en savoir plus)

© 2021 by Brigitte Rochelandet. - rochelandet@aol.com - Proudly created with conceptoo.eu

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram